AUTOURDETARLOV
Vous êtes membre de ce forum, mais vous êtes "déconnecté".
Ici vous pouvez vous reconnecter rapidement pour rejoindre le forum.
Vous avez juste à cliquer sur "connexion" ...Merci

Ce forum ne prend plus de nouvelles inscriptions pour le moment.Mais vous pouvez nous écrire par le lien "contact" en bas de la page.Les Admins
AUTOURDETARLOV

Un forum INDEPENDANT pour échanger, s'aider, se soutenir, au sujet de la maladie des Kystes Méningés de Tarlov (ainsi que de l'arachnoïdite) et de ce que cela induit dans la vie quotidienne
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Sujets similaires
Derniers sujets
Droits et Handicap
Avis: Faites un clic droit de la souris pour ouvrir chaque lien dans un nouvel onglet
-------------------------------------------------------
 
 
 
----------------------------------
 
 
 
-------------------------------------------------------
 
 
-------------------------------------------------------
 
et
 
 
et
 
 
 
 
 
 
--------------------------------------------
 
MEDICALISTES
 
Si vous cherchez une liste de discussion
pour échanger sur une maladie,
vous la trouverez peut-être en cliquant sur le logo ci-dessus
Voyage-Tourisme&Handicap
Voyages-Tourisme-Loisirs-Sports
et le Handicap
 
 
 
Service Accès Plus de la SNCF:
 
 
 
 
 
 
 
Brochure En Ligne
 
 
 
 
Petits Coins A Découvrir...
Pour activer les liens, cliquez sur les images avec un clic droit de la souris
pour ouvrir dans un autre onglet.
 
 
A visiter virtuellement,avant peut-être
d'y aller...réellement pour une petite visite.
 
 
Voici un site très agréable à visiter.
Il contient plein de trésors.
 
 
 
Sites Sympas

Avis:Passez le pointeur de votre souris sur l' "image" correspondant au site web que vous souhaitez visiter et  faites ensuite un clic droit avec votre souris puis choisissez "ouvrir dans un nouvel onglet"...

 

Les Ephémérides d'Alcide...
 
 
LE WEB FLEURI

 

 
Chez Maya
 
 
Mes Souvenirs d'Ecole
 
 
yvettedefrance
 

 

le chant des Toiles
 

 

 
Clise-Clic
 
 
Chez Youkette
 
 
 
 
 
 
 
PUZZLES
 
 
Cartes A Envoyer
Si vous cherchez un site pour envoyer des cartes électroniques, voici quelques liens pour vous:
 
 
 
 
 
 
 
 
Poètes & Saltimbanques
 
 
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
SOS PLANETE
 
 
Base vivante d'informations environnementales, d'alerte et de reflexion
 
 
Fil Info-SOS PLANETE
 


Partagez | 
 

 Orphanews: Bulletin du 28 janvier 2009-Partie A

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
BG
Admin
Admin


Zodiaque : Bélier Localisation : Ile de France-ESSONNE (91)
Nombre de messages : 5037
Age : 58
Emploi/loisirs : Méditation/sciences/photo...

MessageSujet: Orphanews: Bulletin du 28 janvier 2009-Partie A   Mer 28 Jan - 15:09

partie A

Editorial

Premières labellisations de registres Maladies rares

Le Comité National des Registres Maladies Rares a labellisé six registres lors de sa réunion plénière du 9 Décembre 2008. Il s’agit

- du registre des patients thalassémiques, créé en 2005 et placé sous la responsabilité scientifique du Dr Catherine Badens
- du registre français de la maladie de Gaucher, créé en 2004 et placé sous la responsabilité scientifique du Dr Nadia Belmatoug
- du registre sur l’histiocytose langerhansienne, créé en 1994 et placé sous la responsabilité scientifique du Dr Jean Donadieu
- du registre des neutropénies congénitales, créé en 1995 et placé sous la responsabilité scientifique du Dr Jean Donadieu
- du registre de la maladie de Pompe, créé en 2004 et placé sous la responsabilité scientifique du Dr Pascal Laforêt
- du registre français de la mucoviscidose, créé en 1992 et placé sous la responsabilité scientifique du Dr Sophie Ravilly

Les projets soumis qui n’ont pu être labellisés ne correspondaient pas à la définition d’un registre, par manque d’exhaustivité généralement, ou l’évènement de santé enregistré n’était pas assez bien défini, ou le registre n’avait pas encore assez d’ancienneté pour pouvoir juger de sa qualité.
Le comité va poursuivre sa réflexion pour proposer des solutions à la nécessaire labellisation des cohortes et observatoires de cas qui sont, et c’est fort heureux, de plus en plus nombreux mais qui ne sont pas des registres au sens stricte.



Bilan de l’axe 1 du plan « mieux connaître l’épidémiologie des maladies rares »

Dans le cadre de l’Axe 1 du Plan National Maladies Rares, l’Institut national de Veille Sanitaire (InVS) a été chargé de mettre en place et de coordonner la surveillance épidémiologique des maladies rares. Lors de la conférence d’évaluation du Plan des 8 et 9 janvier dernier, cet axe a été listé parmi ceux ayant un bilan pauvre. Juliette Bloch, responsable du département des maladies chroniques et des traumatismes de l’InVS, a présenté les actions entreprises par l’Institut, dont la création d’un comité national des registres maladies rares qui vient de labelliser 6 registres. L’InVS a également engagé diverses études : un rapport de priorisation des maladies rares pour la surveillance est actuellement en cours de validation, une étude sur le retentissement social est menée à partir de questionnaires utilisés par les centres de référence, et l’analyse de la base nationale des causes médicales de décès pour étudier la mortalité liée à la drépanocytose, l’hémophilie, la transposition des gros vaisseaux et la mucoviscidose a été entreprise. Des discussions, il ressort que l’InVS ne pouvait être l’opérateur unique, et que l’absence de méthodologie commune en matière de surveillance épidémiologique, de suivis d’indicateurs, d’études et de recherche a été un frein à la réalisation de nombreux objectifs. Ainsi, les centres de références ne disposent actuellement pas d’outil commun permettant une mutualisation des données collectées. A travers les discussions, l’outil Cemara, déjà utilisé par 32 des 131 centres de références, est apparu comme un exemple réussi permettant de disposer de données homogènes utilisant la nomenclature Orphanet des maladies qui est à la base de la future Classification Internationale des Maladies de l’Organisation Mondiale de la Santé (CIM-11). L’adoption de cet outil faciliterait également la surveillance épidémiologique. Les participants ont insisté sur la difficulté de dénombrer les patients atteints de maladies rares, principalement par absence de codage de ces maladies dans la classification actuelle de l’OMS (CIM-10). L’atelier s’est conclu sur le besoin de redéfinir cet axe, avec la nécessité d’identifier une instance de coordination plus appropriée que l’InVS qui pourrait être l’Institut de Santé Publique de l’INSERM, et une demande pressante des centres de références d’établir un consensus méthodologique sur les outils de gestion des données des centres de référence.
Revenir en haut Aller en bas
http://kyste-de-tarlov.forumpro.fr
BG
Admin
Admin


Zodiaque : Bélier Localisation : Ile de France-ESSONNE (91)
Nombre de messages : 5037
Age : 58
Emploi/loisirs : Méditation/sciences/photo...

MessageSujet: Orphanews: Bulletin du 28 janvier 2009-Partie B   Mer 28 Jan - 15:11

Partie B

Politique de recherche et de santé

Nationale

La formation doctorale à la recherche en conseil en génétique enfin ouverte

Le 18 novembre dernier, l’Université d’Aix-Marseille II a approuvé la création de la spécialité doctorale de Conseil Génétique dans le cadre de l’école doctorale des sciences de la vie et de la santé (EDSVS), mention pathologie humaine.
Il s’agit de la première filière à s’inscrire dans le dispositif LMD professionnel. Elle a été conçue pour favoriser l’émergence de nouveaux champs de recherche finalisée, actuellement absents des champs de recherche en Santé Publique, faute de dispositif adapté, et d’autre part pour permettre l’acquisition de nouvelles compétences qui seront ensuite mises en application.
Ainsi, les textes officiels reconnaissent la dimension de recherche de la toute nouvelle profession de conseiller en génétique. Les conseillers s’engageant dans des activités de recherche pourront donc réaliser leur thèse tout en restant en poste. En pratique, il n’y aura peu ou pas de recours aux bourses doctorales, un élément crucial en cette période de raréfaction des moyens.



Vers une meilleure valorisation de la recherche en France

L’Office Parlementaire d’Evaluation des Choix Scientifiques et Technologiques (OPECST) a dans ses missions l’évaluation de l’article 19 de la loi programme pour la recherche du 18 avril 2006. Dans ce cadre, Claude Birraux, député et président de l’OPECST, Jean-Claude Etienne, sénateur et premier vice président et Geneviève Fioraso, députée, ont organisé une audition publique sur la valorisation de la recherche. De cette réunion, ont émergé des propositions en vue d’améliorer la valorisation :

- faire en sorte que les chercheurs pensent à la valorisation de la recherche dès le début d’un nouveau projet ;
- constituer une recherche française animée par 10 « Top Performers », c’est-à-dire les établissements les plus performants en termes de transfert de compétence et d’innovation et ainsi sortir de l’émiettement actuel ;
- simplifier les règles concernant le dépôt des brevets ;
- professionnaliser les équipes chargées de la valorisation de la recherche ;
- informer les chefs d’entreprise et notamment des PME sur le fonctionnement de la recherche publique ;
- faire bénéficier plus largement les chercheurs des revenus issus des licences d’exploitation.

Visionnez les auditions



La lutte contre les maladies rares honorée par l’Académie Nationale de Médecine

L’Académie Nationale de Médecine a attribué pour l’année 2008 trois médailles d’or à des acteurs de la communauté des maladies rares en France :

- à l’Association Française contre les Myopathies (AFM) pour la lutte contre les maladies neuromusculaires et le handicap qu’elles provoquent, et, plus généralement, la lutte contre les maladies d’origine génétique et l’aide à la recherche concrétisée par la création du Généthon.
- à l’Association pour l’Information et la Recherche sur les maladies rénales Génétiques (AIRG) pour l’aide aux familles, l’information du public et l’aide à la recherche dans le domaine des maladies rénales héréditaires.
- à l’ Association Valentin Haüy pour l’aide aux aveugles et aux malvoyants afin de les aider à mener une vie normale et son action en faveur de la prévention de la cécité.



Cinq propositions des Entreprises du Médicaments pour améliorer la recherche clinique française

Les Entreprises du Médicament (Leem) publient les résultats de son enquête 2008 sur la place de la France dans la recherche clinique internationale. A l’image des trois exercices précédents (2002 – 2004 - 2006), l’objectif est triple : faire l’état des lieux, mesurer les évolutions, tant quantitatives que qualitatives, et permettre une prise de conscience politique afin d’accélérer la mise en place d’un plan d’action pour renforcer l’attractivité de la France.
L’enquête met en évidence le maintien de la position française dans la recherche clinique internationale. Cependant, au niveau européen, la position française s’effrite au profit des pays de l’Est et du Royaume-Uni, le nombre de patients recrutés passant de 14 % en 2006 à 12 % en 2008. En matière d’aire thérapeutique, la France affirme sa spécialisation dans le domaine de l’oncologie/hématologie. Enfin, la perception de la France par les fonctions internationales (maisons mères) s’est améliorée, notamment en ce qui concerne l’organisation de la recherche clinique, sa cohérence avec les objectifs de recrutement et la simplicité des procédures administratives. Une explication possible, la mise en place il y a un an et demi du CeNGEPS (Centre National de Gestion des Essais de Produits de Santé) dont l’objectif est de faciliter la gestion et la coordination des essais cliniques internationaux.
Enfin, le Leem propose cinq orientations pour renforcer l’attractivité de la France en matière d’études cliniques :

« - soutenir une politique règlementaire volontaire, au niveau de l’Afssaps pour les essais précoces, notamment et au niveau des Comités de Protection des Personnes dont l’harmonisation est indispensable.
- organiser la recherche clinique, de manière plus efficace en s’appuyant sur le CeNGEPS et la réforme des hôpitaux.
- professionnaliser encore plus la recherche clinique.
- poursuivre la construction d’un environnement médical et scientifique favorable.
- améliorer l’image de la recherche clinique auprès du grand public grâce à des campagnes menées sous l’égide de la Direction Générale de la Santé et avec l’aide du CeNGEPS. »

Lire l’enquête



Les mesures de mise en œuvre du plan Autisme 2008-2010

La circulaire DGAS/DGS/DHOS no 2008-309 du 8 octobre 2008 présente les axes du plan autisme 2008-2010 et les mesures à engager pour sa bonne mise en oeuvre. Ce nouveau plan vise à construire, dans la continuité du précédent, une nouvelle étape de la politique « en faveur des personnes présentant des troubles envahissants du développement et en particulier de l’autisme ». Résultat d’un large travail interministériel et d’une collaboration étroite avec les associations de patients, il doit permettre d’avancer dans la compréhension et l’accompagnement de ces syndromes. Trois axes ont été définis :

Axe 1 : mieux connaître pour mieux informer
Axe 2 : mieux repérer pour mieux accompagner
Axe 3 : diversifier les prises en charge dans le respect des droits fondamentaux de la personne
La circulaire précise également les mesures à engager au niveau régional.

Lire la circulaire



Convention AERAS : Bilan à mi-parcours et recommandations pour une meilleure mise en oeuvre

En France, l’obtention d’un crédit immobilier est quasi-systématiquement associée à la souscription d’une assurance emprunteur couvrant un ou plusieurs des risques suivants : décès, perte totale et irréversible d’autonomie (PTIA) et invalidité. Ce lien étroit entre l’assurance et l’emprunt peut rendre difficile l’accès à l’assurance et donc au crédit pour les personnes présentant un risque aggravé de santé. La convention AERAS, s’assurer et emprunter avec un risque aggravé de santé, en vigueur depuis le 6 janvier 2007, est une réponse pour améliorer l’accès à l’assurance et au crédit des personnes présentant un risque aggravé de santé. Selon les dispositions législatives, la Commission de suivi et de propositions de la convention AERAS, est chargée d’établir un rapport d’évaluation à mi-parcours de l’application de la convention. L’évaluation remise au parlement et au gouvernement met en avant les points forts de la convention : une connaissance et une sensibilisation des acteurs et des personnes en risque aggravé, l’automaticité de l’application de la convention, une forte implication de toutes les parties signataires, une mise en place rapide et un investissement fort des professionnels, un système conventionnel qui révèle une bonne capacité d’adaptation dans le temps aux évolutions des problématiques…Des faiblesses sont également observées, notamment sur l’effort d’information parfois insuffisant des professionnels de l’immobilier et des établissements de crédit. Enfin, le comité propose une série de recommandations pour une meilleure mise en œuvre de la Convention.

Lire le rapport d’évaluation
Revenir en haut Aller en bas
http://kyste-de-tarlov.forumpro.fr
BG
Admin
Admin


Zodiaque : Bélier Localisation : Ile de France-ESSONNE (91)
Nombre de messages : 5037
Age : 58
Emploi/loisirs : Méditation/sciences/photo...

MessageSujet: Orphanews: Bulletin du 28 janvier 2009-Partie C   Mer 28 Jan - 15:12

Partie C

Européenne

Le bilan officiel de la présidence française de l’Union européenne souligne les initiatives dans le domaine des maladies rares



Le bilan officiel de la présidence française de l’Union européenne est dorénavant accessible sur le site de la PFUE . Il présente les actions entreprises durant les six mois de la présidence française. Dans le domaine de la santé, le rapport rappelle que les maladies rares ont été une priorité d’action : « La présidence française a pu partager avec ses partenaires sa détermination à travailler davantage en faveur d’une Europe des patients, notamment par une approche coordonnée sur les maladies rares. La proposition de recommandation de la Commission, parue le 11 novembre, devrait permettre un travail concerté des Etats membres sur la question à l’avenir. »



Les dates clés pour l’adoption de la recommandation du Conseil européen dans le domaine des maladies rares

Le 12 novembre 2008, la Commission européenne a adopté une communication et une proposition de recommandation du Conseil en faveur d’une action européenne dans le domaine des maladies rares. A la demande du Conseil, le Comité des régions, le Conseil économique et social et le Parlement vont consulter la proposition. Ils devraient respectivement rendre leurs avis aux sessions plénières du 11 au 12 février, du 25 au 26 février et du 23 au 26 mars prochain. La discussion au Conseil des ministres, pour l’adoption des documents, est prévue le 9 juin prochain.
La communauté des maladies rares doit cependant rester mobilisée pour s’assurer du respect des délais proposés par le Conseil.



Internationale

Stratégies d’action dans le domaine des maladies rares, un modèle pour les maladies négligées

Un milliard de personnes environ sont atteintes d’une ou plusieurs maladies négligées. Ces maladies sont ainsi qualifiées car elles frappent les régions les plus pauvres et marginalisées. L’Organisation Mondiale de la Santé a définit en mai dernier une stratégie et un plan d’action de santé publique, d’innovation et de propriété intellectuelle pour améliorer la recherche et le développement pour ces maladies. Seulement, la mise en œuvre de cette stratégie semble toujours au point mort. Oxfam est une association internationale visant à aider les populations pauvres non seulement à améliorer leurs vies et leurs moyens d’existence, mais aussi à prendre part aux décisions qui les touchent. Elle publie un nouveau rapport intitulé « Mettre fin à la crise de la R&D dans la santé publique - promouvoir les innovations médicales en faveur des plus pauvres ». Parmi les propositions présentées, Oxfam s’appuie sur les réglementations mises en places en faveur des médicaments orphelins et des maladies rares : encourager financièrement les industriels, via des intéressements fiscaux et des extensions de brevets, ou encore améliorer les efforts de coordination entre la recherche et le développement. Encore une fois, l’organisation de la communauté des maladies rares se révèle un modèle innovant et robuste.
Revenir en haut Aller en bas
http://kyste-de-tarlov.forumpro.fr
BG
Admin
Admin


Zodiaque : Bélier Localisation : Ile de France-ESSONNE (91)
Nombre de messages : 5037
Age : 58
Emploi/loisirs : Méditation/sciences/photo...

MessageSujet: Orphanews: Bulletin du 28 janvier 2009-Partie D   Mer 28 Jan - 15:14

Partie D

Nouveaux syndromes

Une nouvelle forme de dysplasie spondylo-épi-métaphysaire associée à une mutation de l’aggrecane

Tompson et coll. décrivent trois enfants d’une famille souffrant d’une dysplasie spondylo-épi-métaphysaire autosomique récessive caractérisée par un ensemble unique de signes radiographiques : des épiphyses irrégulières et des métaphyses élargies au niveau des os longs, une diminution de la hauteur des corps vertébraux, des fissures multiples des cervicales, des vertèbres et une brachydactylie. Les patients présentent une mutation homozygote du gène codant l’aggrecane, une des protéines majeures du cartilage.



The American Journal of Human Genetics ; 84(1):72-9 ; janvier 2009


Nos gènes se dévoilent

Syndrome de Cowden : mutations dans les gènes codant la succinate déshydrogénase

Le syndrome de Cowden est caractérisé par des hamartomes multiples se formant sur la peau, la poitrine, la thyroïde, le tractus gastro-intestinal, l’endomètre et le cerveau, et par un risque accru de développer des tumeurs malignes (cancers du sein, de l’endomètre ou de la thyroïde). Le plus fréquemment, il est dû à une mutation du gène PTEN. Ni et coll. ont identifié des mutations dans les gènes SDHD et SDHB, codant la succinate déshydrogénase. Les patients porteurs de mutations présentent un risque accru de cancers du rein, du sein ou de la thyroïde.



Pour en savoir plus sur "Cowden, syndrome de"


The American Journal of Human Genetics ; 83(2):261-8 ; août 2008

Infections bactériennes pyogéniques récurrentes : déficit en MyD88

Chez neuf enfants souffrant d’infections bactériennes pyogéniques récurrentes, von Bernuth et coll. ont identifié des mutations dans les deux allèles du gène MyD88. Ce gène code une protéine adaptatrice permettant aux récepteurs à l’interleukine 1 et Toll-like d’activer la voie de signalisation NFk-B.



Science ; 321(5889):691-6 ; août 2008

Protoporphyrie érythropoïétique liée à l’X : gain de fonction de ALAS2

Whatley et coll. ont identifié des délétions du gène ALAS2 chez 8 familles souffrant d’une protoporphyrie dominante liée à l’X, caractérisée par une proportion élevée de Zinc-protoporphyrine dans les globules rouges. ALAS2, qui code une enzyme de régulation de la biosynthèse de l’hème, est également muté dans les anémies sidéroblastiques récessives liées à l’X.



Pour en savoir plus sur "Protoporphyrie érythropoïétique"


The American Journal of Human Genetics ; 83(3):408-14 ; septembre 2008

Surdité neurosensorielle non syndromique autosomique dominante : mutation dans un transporteur vésiculaire du glutamate

Chez des patients souffrant d’une forme autosomique dominante progressive de surdité aux hautes fréquences non syndromique, Ruel et coll. ont identifié des mutations dans le gène SLC17A8, codant un transporteur vésiculaire du glutamate. SLC17A8 appartient au locus DFNA25.



Pour en savoir plus sur "Surdité génétique non-syndromique"


The American Journal of Human Genetics ; 83(2):278-92 ; août 2008

Neutropénie congénitale sévère : déficit enzymatique en glucose-6-phosphatase

La neutropénie congénitale sévère est caractérisée par un taux de polynucléaires bas (<200/mm3) sans déficit lymphocytaire associé. Des chercheurs ont identifié des mutations du gène G6PC3 codant la sous-unité catalytique de la glucose-6-phosphatase. Les patients présentent également des malformations cardiaques et urogénitales.
Lire le résumé sur Pubmed



Pour en savoir plus sur "Neutropénie congénitale sévère"


NEJM ; 360(1):32-43 ; janvier 2009

Ostéopathie striée - sclérose crânienne : mutation du suppresseur de tumeur WTX

L’ostéopathie striée - sclérose crânienne est marquée par des striations longitudinales d’ostéosclérose des os longs et une ostéosclérose crânio-faciale accompagnée d’épaississement de la base du crâne. Ici, des chercheurs ont identifié des mutations dans le gène WTX. Des mutations somatiques de ce gène sont également observées dans les tumeurs de Wilms. Les patients souffrant de cette dysplasie osseuse ne présentent cependant pas de prédisposition cancéreuse.
Lire le résumé sur Pubmed



Pour en savoir plus sur "Ostéopathie striée - sclérose crânienne"


Nature Genetics ; 41(1):95-100 ; janvier 2009

Dysgénésie réticulaire : déficit d’une enzyme du métabolisme énergétique mitochondrial

La dysgénésie réticulaire est une des formes les plus sévères de déficit immunitaire combiné sévère. Deux articles publiés dans Nature Genetics ont identifié des mutations dans le gène codant l’adénylate kinase 2 chez des patients avec une dysgénésie réticulaire associée à une surdité neurosensorielle. Cette protéine, impliquée dans le métabolisme énergétique de la mitochondrie, est nécessaire à la différenciation leucocytaire.
Lire le résumé du premier article sur Pubmed
Lire le résumé du second article sur Pubmed



Pour en savoir plus sur "Dysgénésie réticulaire"


Nature Genetics ; 41(1):101-5 ; janvier 2009
Nature Genetics ; 41(1):106-11 ; janvier 2009


Pseudo-hippocratisme digital isolé autosomique récessif : déficit en 15-hydroxyprostaglandine déshydrogénase

Onze membres d’une famille pakistanaise consanguine présentent un élargissement de l’extrémité des doigts et des orteils associé à un épaississement des ongles. Ces anomalies sont dues à une prolifération des tissus connectifs et à un dysfonctionnement de la matrice de l’ongle. Tariq et coll. ont identifié une mutation homozygote du gène HPGD, codant la 15-hydroxyprostaglandine déshydrogénase.



Journal of Medical Genetics ; 46(1):14-20 ; janvier 2009

Déficit immunitaire combiné sévère T-B- : une mutation de DNA-PKcs éteint la recombinaison V(D)J

Le déficit immunitaire combiné sévère T-B- avec sensibilité aux radiations ionisantes est dû à un défaut de la réparation des cassures de brins d’ADN non-homologue, qui entraîne l’absence de recombinaison des segments V(D)J des immunoglobulines. Des chercheurs ont identifié une mutation dans le gène codant la kinase DNA-PKcs. L’activité enzymatique de la protéine ainsi que sa capacité de liaison à l’ADN sont intacts. En revanche, l’activation de la protéine Artémis est insuffisante, ne permettant pas une ligation efficace des extrémités d’ADN.
Lire le résumé sur Pubmed



Pour en savoir plus sur "Déficit immunitaire combiné sévère - microcéphalie - retard de croissance - sensibilité aux radiations ionisantes"


Journal of Clinical Investigation ; 119(1):91-8 ; janvier 2009

Avortement spontané récurrent par trouble de l’appariement des chromosomes homologues durant la méiose

Bolor et coll. ont identifié des mutations du gène SYCP3 chez deux femmes ayant vécu des avortements spontanés récurrents. Ce gène intervient dans l’appariement des chromosomes homologues au cours de la méiose. Des mutations de ce gène avaient préalablement été identifiées chez des hommes souffrant d’azoospermie.



The American Journal of Human Genetics ; 84(1):14-20 ; janvier 2009

Encéphalopathie nécrosante aiguë : mutations dans un composant du pore nucléaire, RANBP2

L’encéphalopathie nécrosante aiguë familiale est une maladie neurologique potentiellement fatale, caractérisée par des lésions neuropathologiques associant une atteinte du tronc cérébral, du thalamus et du putamen. Neilson et coll. ont identifié des mutations dans le gène RANBP2, contenu dans le locus préalablement associé à la transmission de la maladie. RANBP2 code une protéine du pore nucléaire.



Pour en savoir plus sur "Encéphalopathie nécrosante, aiguë, autosomique dominante"


The American Journal of Human Genetics ; 84(1):44-51 ; janvier 2009

Dysplasie spondylo-épi-métaphysaire : mutation du gène DDR2

Chez des patients atteints d’une dysplasie spondylo-épi-métaphysaire caractérisée par des membres courts et des anomalies de calcification, Bargal et coll. ont identifiée des mutations des deux allèles du gène DDR2. Ce gène code une tyrosine kinase probablement impliquée dans la voie de signalisation de l’insuline.



Pour en savoir plus sur "Dysplasie spondylo-épimétaphysaire - membres courts - anomalies de calcification"


The American Journal of Human Genetics ; 84(1):80-4 ; janvier 2009

Sclérose latérale amyotrophique et sclérose latérale primitive : mutations hétérozygotes de FIG4

Les scléroses latérales amyotrophiques et primitives sont des troubles dégénératifs touchant les neurones moteurs. Chow et coll. ont identifié des mutations hétérozygotes du gène FIG4 associé à ces deux maladies. Des mutations homozygotes de ce gène ont été identifiées chez des patients atteints de la maladie de Charcot-Marie-Tooth, type 4J, une neuropathie périphérique.



Pour en savoir plus sur "Sclérose latérale amyotrophique"
Pour en savoir plus sur "Sclérose latérale primitive"


The American Journal of Human Genetics ; 84(1):85-8 ; janvier 2009
Revenir en haut Aller en bas
http://kyste-de-tarlov.forumpro.fr
BG
Admin
Admin


Zodiaque : Bélier Localisation : Ile de France-ESSONNE (91)
Nombre de messages : 5037
Age : 58
Emploi/loisirs : Méditation/sciences/photo...

MessageSujet: Orphanews: Bulletin du 28 janvier 2009-Partie E   Mer 28 Jan - 15:16

Partie E

La recherche, jour après jour

Recherche fondamentale

Maladies myéloprolifératives : inhibition de la protéine pro-apoptotique BCL-XL

La polycythémie vraie et la leucémie myéloïde chronique sont des troubles myéloprolifératifs respectivement associés à des mutations somatiques de JAK2 et à la fusion BCR-ABL. Sur des cellules de patients, les chercheurs montrent que la voie de déamidation de la protéine BCL-XL est inhibée, ainsi que la réponse apoptotique qui y est associée. Ces résultats ouvrent de nouvelles perspectives thérapeutiques dans ces maladies.
Lire le résumé sur Pubmed



Pour en savoir plus sur "Polyglobulie de Vaquez"
Pour en savoir plus sur "Leucémie myéloïde chronique"


NEJM ; 359(26):2778-89 ; décembre 2008

Recherche clinique

Polycythémie primaire familiale : risque de paragangliome chez les porteurs de mutations PHD2

La polycythémie primaire familiale ou érythrocytose familiale peut être due à un taux élevé d’érythropoïétine. Des mutations dans les gènes PHD2 et HIF2A ont été associées à sa transmission. Ladroue et coll. décrivent un patient atteint d’érythrocytose associée à un paragangliome récurrent et porteur d’une nouvelle mutation dans PHD2. Les auteurs recommandent un suivi attentif des patients porteurs de mutations de PHD2, estimant qu’ils présentent un risque plus élevé de développer un paragangliome.



Pour en savoir plus sur "Polycythémie primaire familiale"


NEJM ; 359(25):2685-92 ; décembre 2008

Glioblastome : les analyses génomiques à grande échelle nous en disent plus

Le réseau de recherche « Cancer Genome Atlas » a analysé les caractéristiques moléculaires de 206 glioblastomes, des tumeurs astrocytaires malignes. L’étude du nombre de copies d’ADN, de l’expression des gènes et des anomalies de méthylation a permis de confirmer le rôle clé des protéines ERBB2, NF1 et TP53. La présence fréquente de mutations dans PIK3R1 a été mise en évidence. Cette analyse à grande échelle fournit également une vue générale des voies de signalisation impliquées dans le développement du glioblastome. Parallèlement, Parsons et coll. ont réalisé une analyse similaire sur 22 tumeurs. Ils ont démontré le rôle de nouveaux gènes, dont celui codant l’isocitrate déshydrogénase 1, muté chez 12% des patients. Les résultats exposés dans ces deux études peuvent avoir des retombées cliniques importantes.
Lire le résumé du premier article sur Pubmed
Lire le résumé du second article sur Pubmed



Pour en savoir plus sur "Glioblastome"


Nature ; 455(7216):1061-8 ; octobre 2008
Science ; 321(5897):1807-12 ; septembre 2008


Syndrome de lynch : une délétion de TACSTD1 entraîne l’inactivation épigénétique de MSH2

Le syndrome de Lynch, ou cancer colorectal héréditaire sans polypose, est la forme la plus fréquente de cancer colorectal héréditaire. MSH2 est un des gènes de réparation des mésappariements de l’ADN fréquemment mutés. Dans cet article, les auteurs ont identifié une délétion du gène TACSTD1, situé en amont physiquement du gène MSH2. Cette délétion entraîne une inactivation épigénétique en cis de l’allèle SH2.
Lire le résumé sur Pubmed



Pour en savoir plus sur "Cancer du côlon non polyposique"


Nature Genetics ; 41(1):112-7 ; janvier 2009

Lipodystrophie généralisée acquise : activation de la voie classique du complément

Trois patients présentent une lipodystrophie généralisée acquise avec une hépatite autoimmune. Les auteurs ont observé un taux faible du facteur C4 du complément, associé à une activation de la voie classique du complément. Il est à noter que l’activation de la voie alterne du complément mène à une lipodystrophie ne touchant que la moitié supérieure du corps.
Lire le résumé sur Pubmed



Pour en savoir plus sur "Lipodystrophie généralisée acquise"


J Clin Endocrinol Metab ; 94(1):10-6 ; janvier 2009

Anophtalmie et déficit en hormones hypophysaires : OTX2 est également responsable de troubles endocriniens

Le gène OTX2 est un facteur de transcription nécessaire au développement de l’œil et du prosencéphale. Des mutations hétérozygotes de ce gène sont responsables d’anophtalmie ou de microphtalmie isolée. Pour la première fois, des chercheurs japonais décrivent un patient présentant une anophtalmie, des troubles de la croissance et un retard de développement associé à un déficit combiné en hormone hypophysaire, élargissant ainsi le phénotype lié à des mutations de ce gène.
Lire le résumé sur Pubmed



J Clin Endocrinol Metab ; 94(1):314-9 ; janvier 2009

Syndrome de Pearson : retard diagnostic en absence d’insuffisance pancréatique externe

Le syndrome de Pearson est caractérisé par une anémie sidéroblastique réfractaire, une vacuolisation des précurseurs de la moelle et une insuffisance pancréatique externe. Atale et coll. décrivent deux patients présentant une forme atypique du syndrome se distinguant par une fonction pancréatique normale. Ils ont également identifié trois autres patients dans la littérature, tous ayant souffert d’un retard de diagnostic, suggérant la recherche de ce syndrome même chez les enfants sans insuffisance pancréatique externe.



Pour en savoir plus sur "Pearson, syndrome de"


Eur J Med Genet ; 52(1):23-6 ; janvier-février 2009

Quoi de neuf sur le rétinoblastome en 2007 et 2008 ?

Lire le résumé sur Pubmed

Pour en savoir plus sur "Rétinoblastome"


Curr Opin Ophthalmol ; 19(6):526-34 ; novembre 2008

Bases de données génotype-phénotype : défis et solutions pour l’ère post-génomique

La recherche visant à élucider les bases génétiques des maladies est en pleine expansion. L’accumulation de données nécessite le développement de systèmes permettant d’exploiter ce flux d’information. Thorisson et coll. présentent dans cet article les mesures actuellement mises en place, telle que la centralisation de bases de données, et les solutions émergentes reposant sur les nouvelles technologies permettant un traitement automatisé des flux de données et du contrôle de la qualité. Ces nouveaux systèmes devraient permettre une meilleure appréhension des liens entre génotype et phénotype.



Nat Rev Genet ; 10(1):9-18 ; janvier 2009

Bilan des opportunités, défis et solutions pour la recherche clinique sur les maladies rares aux USA

Griggs et coll. nous montrent comment l’adoption de l’OrphanDrug Act aux Etats-Unis a changé le paysage de la recherche clinique sur les maladies rares, en matière de méthodologie scientifique, de ressources financières, et de logistiques et de quelle manière les progrès dans le domaine de la pathophysiologie représentent un bénéfice direct pour les patients.



Mol Genet Metab ; 96(1):20-6 ; janvier 2009

Maladies métaboliques héréditaires : ERNDIM et le contrôle de la qualité externe des laboratoires de diagnostic en Europe

ERNDIM est un réseau de recherche européen pour l’évaluation et l’amélioration du dépistage, du diagnostic et du traitement des maladies métaboliques héréditaires. Créé en 1994, le réseau a mis en place 9 schémas de contrôle de qualité externe pour les tests génétiques biochimiques établis à partir des recommandations et des normes internationales. Ces neuf schémas, qualitatifs ou quantitatifs, ont été testés auprès des laboratoires participant au réseau (268 en 2007 contre 123 en 1994). Entre 1994 et 2007, ERDNIM a constaté une amélioration de la qualité des tests en lien avec l’introduction du contrôle de qualité externe.
Lire le résumé sur Pubmed



J Inherit Metab Dis ; 31(6):680-9 ; décembre 2008

Troubles autistiques et tests génétiques : recommandations pratiques pour les généticiens cliniciens

Lire le résumé sur Pubmed

Pour en savoir plus sur "Autistique, trouble"


Journal of Medical Genetics ; 46(1):1-8 ; janvier 2009

Thérapeutique

Epidermolyse bulleuse dystrophique récessive : l’injection de collagène 7 corrige le phénotype de souris modèles

L’épidermolyse bulleuse dystrophique récessive est due à des mutations du gène codant le collagène de type 7, une protéine nécessaire à l’adhésion entre le derme et l’épiderme. Chez des souris modèles de la maladie, Remington et coll. ont injecté en intradermique du collagène de type 7 purifié. La protéine exogène s’intègre à la membrane basilaire et corrige le phénotype pathologique. Les auteurs estiment que cette thérapie protéique est envisageable chez l’homme.



Pour en savoir plus sur "Epidermolyse bulleuse dystrophique"


Mol Ther ; 17(1):26-33 ; janvier 2009

Phénylcétonurie : essai préclinique concluant pour une enzyme de substitution

La phénylcétonurie est une maladie métabolique héréditaire liée à un déficit de la phénylalanine hydroxylase, enzyme permettant la transformation de la phénylalanine en tyrosine. Sarkissian et coll. ont administré différentes enzymes de substitution pégylées à des souris modèles de la maladie. L’enzyme la plus efficace, permettant de réduire le phénotype associé à la maladie, s’avère être l’enzyme la plus stable et non pas celle porteuse de l’activité la plus forte. Les auteurs précisent qu’un essai clinique avec cette enzyme est actuellement en cours.



Pour en savoir plus sur "Phénylcétonurie"


PNAS ; 105(52):20894-9 ; décembre 2008

Drépanocytose et bêta-thalassémie : qui dit moins de BCL11A dit plus d’hémoglobine foetale

La drépanocytose et la beta-thalassémie sont deux maladies associées à une expression anormale du gène codant la chaîne bêta de l’hémoglobine. Une approche thérapeutique consiste à compenser le déficit en hémoglobine en augmentant l’expression du gène codant l’hémoglobine fœtale. Sankaran et coll. montrent que la protéine codée par BCL11A inhibe l’expression de l’hémoglobine fœtale dans des globules rouges adultes et, inversement, une diminution artificielle de son expression permet d’augmenter l’expression de l’hémoglobine fœtale. BCL11A représente ainsi une nouvelle cible thérapeutique pour les maladies liées à des anomalies de la bêta globine.



Pour en savoir plus sur "Bêta-thalassémie"
Pour en savoir plus sur "Drépanocytose"


Science ; 322(5909):1839-4 ; décembre 2008
Revenir en haut Aller en bas
http://kyste-de-tarlov.forumpro.fr
BG
Admin
Admin


Zodiaque : Bélier Localisation : Ile de France-ESSONNE (91)
Nombre de messages : 5037
Age : 58
Emploi/loisirs : Méditation/sciences/photo...

MessageSujet: Orphanews: Bulletin du 28 janvier 2009-Partie F   Mer 28 Jan - 15:18

Partie F

Prise en charge et thérapie

Vascularites associée aux ANCA : Azathioprine ou methotrexate, deux traitements équivalents après rémission

La maladie de Wegener et la polyangéite microscopique sont deux vascularites associées aux anticorps antineutrophile cytoplasmique (ANCA). Le traitement standard repose sur l’administration de corticostéroïdes et de cyclophosphamides. Après rémission, les patients reçoivent un traitement immunosuppresseur moins toxique. Pagnoux et coll. ont comparé l’effet de l’azathioprine et du méthotrexate, deux traitements habituellement utilisés après rémission. L’essai randomisé et prospectif, réalisé sur 12 mois, ne permet pas de préférer une des options thérapeutiques testées, la sûreté et l’efficacité des deux traitements étant comparables.



Pour en savoir plus sur "Wegener, maladie de"
Pour en savoir plus sur "Polyangéite microscopique"


NEJM ; 359(26):2790-803 ; décembre 2008

Mucopolysaccharidose de type I : le laronidase prouve son efficacité et sa sûreté à long terme

La mucopolysaccharidose de type I est une maladie de surcharge lysosomale due à un déficit de l’enzyme alpha-L-iduronidase. En 2003, une enzymothérapie substitutive (Laronidase) a obtenu une autorisation de mise sur le marché européenne en tant que médicament orphelin. 45 patients ayant participé à un essai clinique de 26 semaines ont ensuite été suivis sur une période de 3 années et demi. Les auteurs de l’étude ont ainsi pu montrer la sûreté et le bénéfice de cette thérapie à long terme.
Lire le résumé sur Pubmed



Pour en savoir plus sur "Mucopolysaccharidose type 1"


Pediatrics ; 123(1):229-40 ; janvier 2009

Syndrome de Marfan : des critères diagnostiques peu applicables dans l’enfance

Le syndrome de Marfan est une maladie autosomique dominante de diagnostic difficile. Des groupes d’experts ont établi des critères diagnostiques basés sur des signes cliniques majeurs et/ou mineurs. Faivre et coll. ont évalué leur valeur discriminante chez 320 patients âgés de moins de 18 ans. Ils concluent sur la faible applicabilité de ces critères chez l’enfant, en particulier à cause d’une apparition variables avec l’âge des signes cliniques dits majeurs ou mineurs.




Pour en savoir plus sur "Marfan, syndrome de"


Pediatrics ; 123(1):391-8 ; janvier 2009

Mucopolysaccharidose de type I : recommandations pour la prise en charge et le traitement

Lire le résumé sur Pubmed

Pour en savoir plus sur "Mucopolysaccharidose type 1"


Pediatrics ; 123(1):19-29 ; janvier 2009

Modèles pour une meilleure prise en charge multidisciplinaire des patients atteints de maladies génétiques aux Etats-Unis

Lire le résumé sur Pubmed

Pediatrics ; 123(1):407-12 ; janvier 2009


Médicaments orphelins

Maladie de Pompe : accès prioritaire pour les enfants et les adolescents durant la pénurie de Myozyme

Dans un communiqué de presse récent, le CHMP (Committee for Medicinal Products for Human Use) de l’agence européenne des médicaments recommande de donner un accès prioritaire à Myozyme aux enfants et aux adolescents atteints de la maladie de Pompe durant les prochains mois. En effet, Genzyme, le fabricant de ce médicament orphelins, fait face à des difficultés d’approvisionnement, en partie causées par une demande surpassant les capacités de production actuelle et des problèmes liés à certains sites de fabrication.
L’agence recommande de ne pas interrompre les traitements en cours chez les enfants et les adolescents et d’initier des nouveaux traitements sans restriction dans ce groupe de malades. En revanche chez l’adulte, l’agence recommande de ne pas initier de nouveaux traitements et, le cas échéant, d’interrompre le traitement à condition que cela ne mette pas en danger la vie du patient.

Lire le
communiqué de presse


L’EMEA débute la nouvelle année avec sept nouvelles opinions positives pour des désignations orphelines
Lors de la réunion de janvier 2009, le COMP (Committee for Orphan Medicinal Products) a accordé une opinion positive pour la désignation orpheline à sept substances médicinales pour les indications suivantes :

- traitement de la sclérose latérale amyotrophique,
- traitement de la bêta-thalassémie intermédiaire et majeure,
- traitement de la leucémie myéloïde aigue (2 substances),
- traitement du syndrome de Cushing,
- traitement de la mucopolysaccharidose de type IVA,
- traitement des infections pulmonaires par pseudomonas aeruginosa dans la mucoviscidose.

Lire le
communiqué de presse
Consulter le
registre des désignations orphelines européennes


Deux autorisations et une extension d’indication de mise sur le marché de médicaments orphelins en décembre 2008
Lors de sa réunion de décembre 2008, le CHMP (Committee for Medicinal Products for Human Use) a adopté deux opinions positives pour la mise sur le marché de médicaments orphelins.
Ixiaro (vaccin contre l’encéphalite japonaise, inactivé, adsorbé), développé par Intercell AG, est indiqué pour la vaccination de l’encéphalite japonaise chez l’adulte. Ixiaro est le 52ème médicament orphelin à recevoir une opinion positive d’autorisation de mise sur le marché.
Mepact (mifamurtide), développé par IDM Pharma S.A., est indiqué pour le traitement de l’ostéosarcome non métastatique. Mepact est le 53ème médicament orphelin à recevoir une opinion positive d’autorisation de mise sur le marché.
Le CHMP a également approuvé une extension d’indication pour Zavesca (misglustat), développé par Actelion Ragistration Ltd. Indiqué initialement dans le traitement de la maladie de Gaucher de type I, Zavesca est maintenant indiqué dans le traitement des troubles neurologiques progressifs des enfants et des adultes atteints de la maladies de Niemann-Pick de type C.

Lire le
communiqué de presse
Consulter la
liste des médicaments orphelins autorisés en Europe
Revenir en haut Aller en bas
http://kyste-de-tarlov.forumpro.fr
BG
Admin
Admin


Zodiaque : Bélier Localisation : Ile de France-ESSONNE (91)
Nombre de messages : 5037
Age : 58
Emploi/loisirs : Méditation/sciences/photo...

MessageSujet: Orphanews: Bulletin du 28 janvier 2009-Partie G   Mer 28 Jan - 15:24

Partie G

Financer sa recherche

Les projets maladies rares soutenus dans deux appels d’offre de l’ANR

L’Agence Nationale de la Recherche, associée à l’Association Française contre les Myopathies (AFM) lance auprès de la communauté de recherche française deux appels à projets thématiques :

- dans le domaine de la physiopathologie des maladies humaines communes ou rares : GENOPAT (Physiopathologie moléculaire ; des maladies rares aux maladies communes)
- dans le domaine des maladies neurologiques et psychiatriques : MNP (Maladies neurologiques et maladies psychiatriques)

Date limite de soumission des dossiers GENOPAT : 17 février 2009
En savoir plus sur GENOPAT

Date limite de soumission des dossiers MNP : 27 février 2009
En savoir plus sur MNP



La Fondation Groupama pour la Santé soutient la recherche sur les maladies rares

Chaque année, la Fondation Groupama pour la Santé lance un appel à candidatures auprès de jeunes chercheurs travaillant dans le domaine des maladies rares, pour attribuer un financement pour une thèse de trois ans à un "Espoir de la Fondation".
Le projet devra s’inscrire dans l’un des axes de recherche retenus par le Plan National Maladies Rares 2004-2008:

- l’épidémiologie,
- la caractérisation génétique et moléculaire des maladies rares,
- la physiopathologie,
- l’évaluation des performances des systèmes de soins, des modes de prise en charge et des conséquences psychosociales,
- la mise au point de tests diagnostiques,
- la recherche thérapeutique.
Date limite de dépôt des dossiers : 7 mars 2009

En savoir plus



Appel à projets de recherche sur la sclérose latérale amyotrophique

La Fondation Thierry Latran lance un appel à projets pour favoriser et aider la recherche sur la Sclérose latérale amyotrophique sur les thèmes suivants :

- marqueurs biologiques
- mécanismes physiopathologiques
- stratégies thérapeutiques
- molécules innovantes
Date limite de dépôt des dossiers : 9 février 2009

En savoir plus



Genespoir finance la recherche sur l’albinisme

Genespoir lance un appel à projets de recherche sur l’albinisme oculocutané ou oculaire portant sur les aspects suivants :

- génétique
- étude du développement de la rétine albinos
- thérapeutique
L’appel d’offres est doté d’un financement de 15 000 euros en une seule fois et pour un an.
Date limite de dépôt des dossiers : 31 janvier 2009

En savoir plus



Appel d’offre pour la recherche sur l’insuffisance rénale

La Fédération Nationale d’Aide aux Insuffisants Rénaux procède pour l’année 2009 à un appel d’offre pour des Bourses de Recherche destinées à des chercheurs, français ou étrangers, travaillant dans un laboratoire de recherche français, sur des sujets concernant l’insuffisance rénale, l’épidémiologie, la prévention, la dialyse, la transplantation ...
Les projets ayant potentiellement des applications cliniques à court terme ou ceux relatifs à la qualité de vie des personnes atteintes d’insuffisance rénale chronique seront particulièrement appréciés.
Ces bourses, d’un montant de 18 000 euros chacune, seront éventuellement reconductibles.
Date limite de dépôt des dossiers 30 avril 2009

En savoir plus


Revenir en haut Aller en bas
http://kyste-de-tarlov.forumpro.fr
BG
Admin
Admin


Zodiaque : Bélier Localisation : Ile de France-ESSONNE (91)
Nombre de messages : 5037
Age : 58
Emploi/loisirs : Méditation/sciences/photo...

MessageSujet: Orphanews: Bulletin du 28 janvier 2009-Partie H   Mer 28 Jan - 15:30

Partie H

Colloques, séminaires et cours

Paralysie cérébrale : de la recherche aux soins

Paris, France

17 mars 2009

En savoir plus

Porphyrins and porphyrias 2009

Stockholm, Suède

14-18 juin 2009

En savoir plus

Therapeutic targets in CMD

Atlanta, USA

9-11 juillet 2009

En savoir plus

Calendrier des événements maladies rares

Retrouvez dans cet agenda tous les événements annoncés.


A lire

Classification internationale du fonctionnement, du handicap et de la santé–Version pour les enfants et adolescents en français

La Classification internationale du fonctionnement, du handicap et de la santé pour enfants et adolescents (CIF-EA) est la traduction française de l’International Classification of Functioning, Disability and Health, Children and Youth version (ICF-CY) publiée en 2007 par l’Organisation mondiale de la santé.
Dérivée de la Classification internationale du fonctionnement, du handicap et de la santé (CIF), publiée par l’OMS en 2001, la CIF-EA s’appuie sur le même cadre conceptuel du fonctionnement humain, qui définit le handicap comme le résultat des interactions entre les caractéristiques physiques, mentales et fonctionnelles propres à la personne et les caractéristiques de l’environnement dans lequel elle vit. C’est une version intégrale de la CIF à laquelle ont été ajoutées des précisions et des catégories descriptives propres à la petite enfance, à l’enfance et à l’adolescence.

Commander l’ouvrage
Consulter le CIF-EA en ligne



Quelle place pour les maladies rares et Orphanet en médecine générale



Une thèse de médecine a déterminé la pertinence en médecine générale ambulatoire de l’information diffusée sur les maladies rares par Orphanet. 700 médecins généralistes de la région Rhône-Alpes ont été interrogés par voie postale et 315 questionnaires ont finalement été analysés. Quinze pour cent des généralistes avaient déjà utilisé la base de données Orphanet. La satisfaction par rapport à l’information reçue était excellente (94,7% ; IC 0.95 [88-100%]). Les informations les plus recherchées portaient sur une maladie donnée (98%), une consultation spécialisée (31.5%) et des tests de laboratoire (24.6%). Internet était considéré comme le support idéal dans 61.2% des cas. Klaus Dieterich, l’auteur de l’étude, conclut qu’une « meilleure diffusion de l’existence des sources d’information fiables disponibles sur les maladies rares, par Internet, la presse médicale ou les formations médicales, et l’amélioration des connaissances sur les maladies rares devraient permettre d’améliorer l’évocation de ces maladies et l’orientation des patients atteints par les médecins généralistes. »

Lire la thèse

Tests génétiques : questions scientifiques, médicales et sociétales

Cette expertise collective de l’Inserm, présentée dans l’OrphaNews du 17 décembre dernier, est maintenant téléchargeable gratuitement sur le site de l’Inserm.



Handicap : l’éthique des pratiques cliniques

Elaboré à la suite du deuxième séminaire interuniversitaire sur le handicap, cet ouvrage aborde la complexité de l’intrication entre éthique et clinique dans une perspective pluridisciplinaire, et ouvre sur la diversité des situations et des recherches engagées et à entreprendre dans le champ du handicap.

En savoir plus



Orphanews, la lettre d'actualité d'Orphanet
Orphanews est soutenue par l'AFM grâce aux donateurs du Téléthon et par l'Assurance Maladie Sécurité Sociale
Rédacteur en chef :
Ségolène Aymé
Rédacteur : Annie Olry
Comité éditorial : Françoise Antonini, Emmanuel Chaubourt, Alexandra Fourcade, Jacques Grill, Sophie Koutouzov, François Leterrier, Ana Rath, Louise Taylor
Revenir en haut Aller en bas
http://kyste-de-tarlov.forumpro.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Orphanews: Bulletin du 28 janvier 2009-Partie A   Aujourd'hui à 16:20

Revenir en haut Aller en bas
 
Orphanews: Bulletin du 28 janvier 2009-Partie A
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Orphanews: Bulletin du 28 janvier 2009-Partie A
» Semaine du 12 au 18 janvier 2009
» INTERVIEW DU Dr DIETER BROERS (BIOPHYSICIEN) DU 1er JANVIER 2009 Rayonnement électromagnétique du Soleil
» ORPHANEWS : Bulletin du 15 Avril 2009
» ORPHANEWS: bulletin d'Orphanet du 3 juin 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
AUTOURDETARLOV :: Kystes de tarlov :: MALADIES RARES- CLIQUEZ-ICI-
Sauter vers: